mardi, avril 25, 2006

Actualité - Le Brésil autosuffisant en pétrole

Franc-Parler publie à titre d'information une nouvelle économique à propos du Brésil. Le Brésil a acquis une autosuffisance énergitique en grande partie en utilisant l'éthanol à grande échelle et par la recherche d'énergie renouvelable.

Sao Paulo (AFP) - Favorisé par la nature, le Brésil, désormais autosuffisant en pétrole, est devenu le pionnier mondial de l'éthanol et travaille à d'autres énergies renouvelables, tout en bénéficiant d'une abondante production hydroélectrique.

En pleine flambée des cours du brut, le Brésil est entré vendredi dans le club des pays qui non seulement couvrent leur consommation, mais exportent du pétrole. Un exploit favorisé par la découverte récente d'immenses gisements en eau profonde.

Mais c'est la production d'alcool de canne à sucre qui vaut au Brésil une renommée mondiale. Le géant sud-américain est en effet le premier pays au monde à utiliser massivement l'éthanol carburant dans le transport automobile, grâce à la mise au point, depuis trois ans, de moteurs fonctionnant aussi bien à l'essence additionnée d'alcool qu'à l'éthanol pur.

Un million et demi de véhicules en sont équipés. Un chiffre en constante augmentation puisque les voitures bicarburant représentent 75 % des ventes mensuelles.

Quelque 10 milliards de dollars doivent être investis d'ici 2013 dans la production d'éthanol, un secteur qui attise les convoitises des investisseurs étrangers.

Une cinquantaine de nouvelles distilleries sont en projet. La production d'éthanol, de quelque 16 milliards de litres actuellement, devrait doubler d'ici 2013. Un quart sera destiné à l'exportation, selon l'Union de la filière canne à sucre UNICA.

Toujours dans le secteur des transports, le gouvernement a lancé un ambitieux programme de biodiesel produit à partir d'oléagineux comme le ricin ou l'huile de palme, favorisant les petits agriculteurs dans les régions déshéritées.

Dès 2008, le diesel devra contenir 2 % de biodiesel, une proportion qui passera à 5 % en 2013. L'objectif est de produire 840 millions de litres de biodiesel en 2008 et 2,6 milliards en 2013.

Toutefois selon Adriano Pires, directeur du Centre brésilien des infrastructures, " le biodiesel ne réussira que si on change de conception " en privilégiant les grandes monocultures de soja afin de baisser les coûts grâce aux économies d'échelle.

Le Brésil est favorisé par son climat tropical, son ensoleillement, sa biodiversité végétale ainsi que par l'étendue de son territoire. Les terres disponibles, impropres aux cultures vivrières, sont estimées à 140 millions d'hectares, sans destruction des forêts.

Autre atout du Brésil, ses nombreux cours d'eau. Les grands barrages fournissent plus de 80 % de l'électricité. Grâce aux centrales hydroélectriques, 43,6 % de l'énergie totale produite est renouvelable, alors que la moyenne mondiale est de 13,6 %, selon le ministère de l'Énergie.

Le Brésil vient aussi de lancer la construction du plus grand parc éolien d'Amérique latine. Mais selon Adriano Pires, " la part du solaire et de l'éolien restera très faible ". " Le grand atout du Brésil est dans l'agroénergie ", souligne-t-il.

(AFP - 24 avril)

Libellés :

1 Comments:

Blogger Francis Juif said...

Une précision quant au Brésil auto-suffisant en pétrole.
Globalement, le Brésil produit un volume qui dépasse légèrement ses besoins. Toutefois, le Brésil produisant essentiellement du "lourd", il est contraint d'importer du "léger".

5:26 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home